2019

Des arbres ont été taillés au mois de mars, lors d'un cours donné par la station d'arboriculture cantonale.

 

 Automne 2018

 

 

Visite au verger

Le 12 mai 2018, nous avons eu la visite de la marraine de deux arbres, Marie-Laure Müller. Elle a choisi un prunier et un pommier.

 

Le mur de pierres sèches est sauvé

Le mur de pierres sèches au printemps 2016.

L’abondance des structures pour favoriser la biodiversité nous a occasionné quelques soucis et un dialogue de sourds avec certains employés des services cantonaux, responsable de l’aménagement du territoire.  En effet ce Service nous a demandé rétroactivement une dérogation a un article de la loi sur l’aménagement du territoire, ce mur étant considéré par ces services, comme un corps étranger dans le paysage. Pourtant, les bases légales sont formelles à ce sujet, un mur en pierres sèches y a parfaitement sa place ; il offre un refuge a une microfaune et une flore variée et favorise Hermines, Lézards et autres vertébrés.  Nos arguments et l’appui de la Fondation Rurale Interjurassienne, responsable de l’encadrement des mesures, nous ont permis de trouver une solution acceptable sans que personnes ne perde la face.

 

2005

Des pierres de la région sont stockées à proximité.

2006

Des bénévoles construisent petit à petit le mur long de 10 m et haut de 80 cm.

2011

Les couvertines sont posés pour consolider le mur.